Marc Ribot

Marc Ribot

Marc Ribot

Origine : USA

Issu de la scène downtown new-yorkaise, venu du klezmer, de la soul et du rock, joyeux dynamiteur de la musique cubaine avec "Los Cubanos Postizos", Marc Ribot conjugue sa six cordes à tous les temps : en solo, en trio ("Spiritual Unity", "Ceramic Dog") aussi bien aux côtés du saxophoniste John Zorn, des chanteurs Tom Waits, Elvis Costello, Caetano Veloso et Alain Bashung.

PROJETS:

- Marc Ribot solo - janvier 2018

- Marc Ribot Ceramic Dog - avril / mai 2018 & novembre / décembre 2018
Marc Ribot, guitar / Shahzad Ismaily, guitar, bass, electronics / Ches Smith, drums, percussion

- Marc Ribot Songs of Resistance - été 2018
Marc Ribot, guitar / Shahzad Ismaily, percussion, utility player / James Brandon Lewis, saxophon / Domenica Fossatie, backup vocals, percussion, flute


Biographie

Marc Ribot est né à Newark, New Jersey, le 21 mai 1954. Il étudie très jeune la guitare classqiue avec le compositeur haïtien Frantz Casseus. Il commence sa carrière de musicien professionnel en accompagnant des artistes jazz-soul tels l'organiste Jack McDuff et le chanteur Solomon Burke, avec qui il enregistre un disque Soul Live!. De 1979 à 1983, il fait partie des Real Tones, groupe de musiciens blancs accompagnant lors de leurs passages à New-York Chuck Berry, Carla Thomas, Rufus Thomas, Syl Johnson ou Wilson Pickett, avec qui il jouera pour la première fois en Europe.

De 1984 à 1989, Ribot enregistre et tourne avec John Lurie et les Lounge Lizards. Son style qui mêle des éléments de blues traditionnel avec l'esthétique en déconstruction de la "no-wave", attire l'attention d'artistes travaillant sur la confrontation des genres musicaux. Ribot se produit avec Elvis Costello ("Spike", "Mightly Like A Rose", "Kojak Variety"), Marianne Faithful ("Blazing Away"), Tom Waits ("Rain Dogs", "Big Time", "Frank's Wild Years", "Mule Variation", "Real Gone"). Très actif sur la scène musicale new-yorkaise, Marc Ribot a joué et enregistré avec Arto Lindsay, Don Byron, Frank London, Elliot Sharp, Anthony Coleman, John Zorn, Ikue Mori, Robert Quine, Fred Fith, Allen Ginsberg, Hal Wilner, The Jazz Passengers, Evan Lurie.

L'influence "downtown" s'exprime au sein de ses propres groupes Rootless Cosmopolitans et Shrek, et quand il se produit et enregistre en solo, mais Ribot se condidère comme un musicien de soul. Sideman de luxe, guitariste pour artistes, il a travaillé avec Alain Bashung, Susanna Baca ou Tricky et compose pour le cinéma et la danse. Les deux albums enregistrés pour Atlantic en 1998 et 2000 avec sa formation Los Cubanos Postizos, reprennent des compositions du légendaire chef d'orchestre cubain Arsenio Rodriguez, virtuose du "très" électrique. Los Cubanos Postizos se produisent en tournées triomphales à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et du Sud et le Japon jusqu'en 2002.

Fidèle à lui-même, toujours inquiet de s'installer dans la routine, Marc Ribot renouvelle les projets musicaux et les formations : Toung Philadelphians avec le bassiste Henry Grimes, et aujourd'hui Ceramic Dog, power-trio surgi des ruines d'un monde en train de disparaître dans les convulsions de celui qui naît...

Video

Marc Ribot Ceramic Dog
  Dim lights

Marc Ribot Ceramic Dog
Dim lights

Marc Ribot & The Young Philadelphians
Dim lights

Marc Ribot trio
Dim lights

Marc Ribot y los Cubanos Postizos
Dim lights

CréditsAgence Oui