Accueil Saison 2022/23 Seckou Keita
Seckou Keita

Seckou Keita

Seckou Keita

Depuis son arrivée au Royaume-Uni en 1999, Seckou Keita a entrepris un voyage créatif épique qui l'a vu élargir la portée idiomatique de la Kora. Musicien virtuose, charismatique et généreux, Seckou n'a cessé de promouvoir l'instrument et, plus encore, de multiplier les passerelles entre les cultures.

Décrit comme "l'un des maîtres les plus aventureux de la kora qui peut être classé aux côtés du grand Toumani Diabaté » par le journal britannique The Guardian, son talent et sa virtuosité lui ont valu de recevoir de nombreuses récompenses, dont le prix du "Musicien de l'année" aux BBC Folk Music Awards 2019.

A partir de 2004, il tourne dans le monde entier en tant qu'artiste solo ou avec son quintette révolutionnaire aux quatres coins du monde : de Glastonbury à Tokyo Jazz en passant par le Chicago World Music Festival, Sydney International ou le festival international de Jazz de Montréal.

Depuis 2011, Seckou enchaîne les collaborations avec d'autres virtuoses, notamment dans son duo avec l'extraordinaire pianiste cubain Omar Sosa et dans le AKA Trio aux cotés du guitariste Italien Antonio Forcione et du percussionist brésilien Adriano Adewale. Toutes ces aventures continuent de le propulser sur la scène internationale et de fidéliser un public de tout horizon.

"...exquis" ★★★★ SIMON BROUGHTON, LONDON EVENING STANDARD

"Un ensemble envoûtant de calme et de beauté... une collection incontournable" ★★★★ IAN SINCLAIR, MORNING STAR

"Propulsé dans la cour des grands...cet album solo a une assurance sans hâte" ★★★★ DAVID HONIGMANN, FINANCIAL TIMES

"Elégant" ★★★★ ROBIN DENSELOW, The Guardian

"Un son absolument magique" MARK RADCLIFFE, BBC RADIO 2

"...ce musicien doué instille un sentiment de sérénité à travers son jeu magistral et respect infini pour la kora" DJ RITU, BBC LONDON

Projets:

Solo
Aka trio - album Joy
Suba avec Omar Sosa - nouvel album octobre 2021
African Rhapsodies avec un orchestre symphonique


Biographie

Né en 1978 à Ziguinchor, la principale ville de la région méridionale de la Casamance au Sénégal, Seckou Keita a été formé par la tradition mandingue, d'abord en accompagnant son grand-père au sabar et au djembé puis en apprenant à jouer de la kora. À ce jour, il se considère à la fois comme un batteur et un joueur de kora. «Pour moi, la batterie, c'est le rythme cardiaque, la connexion avec la terre, avec la joie, avec la danse. Alors que la kora peut vous faire pleurer – pour toutes les bonnes raisons », note Seckou.

Adolescent, il se rend à Dakar pour accompagner les concerts de son oncle Jali Solo Cissokho qui a été un véritable acteur dans le lancement de la carrière de Seckou. A 18 ans, il reçoit sa propre kora, moment symbolique marquant la fin de son apprentissage. Cette même année, il participe à un projet de collaboration avec des musiciens cubains et indiens dont le sublime violoniste, Dr Subramanian. Ce fut le début d'une passion pour les collaborations interculturelles et le début d'une mission visant à mondialiser la kora et à emmener son son bien au-delà des limites de son contexte ouest-africain. "En fin de compte, j'ai l'impression que d'une manière ou d'une autre, nous sommes tous connectés."

En 1999, il quitte Ziguinchor pour Londres, où il rejoint le groupe Baka Beyond et aide à mettre en place les premier cours de kora à l'École des arts orientaux et africains (SOAS).

Avec une discographie de 10 albums à son actif, Keita a constamment enchanté et surpris le public, recueilli les éloges de la critique et reçu de nombreuses récompenses, dont le prix de «Musicien de l'année» aux BBC Folk Music Awards 2019.

Cette aventure commence avec Baiyo (Orphelin), son premier album en 2000 (réédité plus tard sous le nom de Mali) où il commence son exploration dans les changements d'accords de la Kora pour étendre la gamme de matériel qu'il peut jouer avec d'autres instruments. Puis en 2003, il réunit de nombreux membres de sa famille autour de Lidiane, un album qu'il coécrit et produit sous le nom Jalikunda Cissokho.

Les albums se succèdent, Afro Mandinka Soul en 2006 en son quartet comprenant le joueur gambien de ritti Juldeh Camara et le bassiste italien Davide Mantovani. Le quartet se transforme en quintet dans l'album The Silimbo Passage sorti en 2008 avec l'arrivée du violoniste égyptien Samy Bishai et la chanteuse Binta Susso. En 2012, il sort Miro qu'il tourne avec un groupe panafricain.

Depuis 2004, que ce soit en solo, quartet ou quintet, Seckou se produit aux quatres coins du monde : de Glastonbury à Tokyo Jazz en passant par le Chicago World Music Festival, Sydney International ou le festival international de Jazz de Montréal.

En 2012, Seckou est invité à remplacer Toumani Diabaté, qui n'avait pu se déplacer en raison de troubles politiques au Mali, sur une tournée avec la harpiste galloise Catrin Finch. Ce fût le début d'une aventure qui donna naissance à trois albums : Clychau Dibon (2013) SOAR (2018) et ECHO (2022).

En février 2017, Seckou sort l'album Transparent Water avec le pianiste cubain mythique Omar Sosa qu'il avait rencontré sur scène en 2012 et avec lequel il a développé une fabuleuse complicité musicale. Les deux artistes parcourent le monde avec une musique profondément spirituelle qui ne cesse d'évoluer au gré de la liberté et des moments d'improvisation qu'ils s'accordent. L'aventure continue avec la sortie de SUBA en Octobre 2021 qu'ils continuent de tourner.

Depuis 2011, Seckou se produisait également aux côtés de deux autres virtuoses, lle guitariste italien Antonio Forcione et le percussionniste brésilien Adriano Adewale dans AKA Trio. En 2019, ils enregistrent et sortent un premier album Joy.

Depuis 2018, il fait également partie du collectif de musiciens Folk Spell Songs, une exploration musicale autour des livres The Lost Words et The Lost Spells de l'auteur Robert Macfarlane et de l'illustratrice Jackie Morris.

La collaboration restant au cœur de son travail durant la pandémie, Seckou sort les singles Elles Sont Toutes Belles avec Aida Samb et Homeland avec le légendaire Baaba Maal.

 

Video

Aka trio


Omar Sosa & Seckou Keita "Suba" featuring Gustavo Ovalles

African Rhapsodies

-

Seckou Keita solo

CréditsAgence Oui