Accueil Artistes Nguyên Lê "Songs of Freedom"
Nguyên Lê

Nguyên Lê "Songs of Freedom"

Nguyên Lê

Origine : france / vietnam

 

 chocjazzman ffff-telerama72 selectionfip72

"Un disque concept bouillonnant d'invention. L'union libre entre les beaux délires du rock & les douces folies du jazz" 
JAZZMAGAZINE

Un disque absolument énorme.
LES DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE

"Un disque formidable qui devrait se transformer en un spectaculaire projet sur scène"
JAZZ NEWS

"Une vraie réussite."
LA CROIX

"Nguyên Lê fait preuve d'une inventivité constante, en particulier par des virées vers des découpes impaires du rythme."
LE MONDE

"Gonflé mais ultra musical"
GUITARIST

"La guitare de Nguyên Lê, d'une virtuosité terrassante dans ses arrangements de tubes superbement servis par le groupe, tourbillonne dans l'énergie."
TELERAMA



Biographie

Un regard «Exotique» sur des classiques de la Pop Music des années 70 : Ce nouveau disque, prévu pour une sortie au printemps 2011, est la continuation de l’ autre célèbre album «Rock» de Nguyên Lê : «Purple, Celebrating Jimi Hendrix» ((ACT, 2002). «Songs of Freedom» (titre à confirmer, emprunté à Bob Marley) continue la trajectoire lancée par la relecture Africaine de «Voodoo Child» sur l’album dédié à Hendrix.

Il ne s’agit pas de versions «cover», mais de prendre possession de ces chansons qui sont devenues les symboles d’un véritable culture mondiale : adorées du monde entier, ces chansons appartiennent maintenant à tout le monde & le monde entier se doit de les chanter à sa propre manière.

Attitude éminemment Jazz finalement, propre d’une musique qui a toujours combiné le respect de la tradition & la liberté de la réinterprétation & de l’improvisation.

Mais aussi une attitude moderne, qui veut exprimer le flux des énergies de notre monde. «Songs of Freedom» se nourrit de l’amour de la Pop Music, mais n’a pas peur de déboulonner quelques statues : les Beatles (Come Together) deviendront Turcs ou (Eleanor Rigby) Balinais; Led Zeppelin (Black Dog) sera encore plus oriental, de même le légendaire morceau hippie «In A Gadda Da Vida»; la Mercedes Benz de Janis Joplin sera rêvée par un paysan vietnamien; le « Sunshine of your Love » des Cream viendra d’un soleil Maghrébin; le «I Wish» de Stevie Wonder sera drapé d’un sari  digne de Bollywood. Et la «Redemption Song» de Bob Marley sera l’hymne serein de cette liberté qui fait voyager ces musiques & ces identités.

Identités ouvertes & voyageuses, qui s’enracinent profondément pour mieux s’envoler, qui deviennent encore plus grandes & belles en découvrant l’inconnu & en apprenant de l’autre. Identités plurielles qui ne manquent pas non plus chez les musiciens de l’orchestre...


La chanteuse Himiko Paganotti, fille d’une aristocrate Japonaise & d’un bassiste italo-espagnol renommé dans la musique Française, a travaillé autant dans la musique africaine (Coco Mbassi, Touré Touré, Rido Bayonne…) qu’avec Sixun, Juan Rozoff ou le mythique groupe Magma. Elle est autant passionnée de Funk/Soul que de Portishead & prépare un album de Pop Anglaise avec le groupe Slug.

Au vibraphone & marimba, Illya Amar a déjà beaucoup travaillé avec Nguyên Lê en concert & en enregistrement (les albums Bakida & les 4 albums avec la chanteuse vietnamienne Huong Thanh). Il multiplie les rencontres de tous styles avec Aline de Lima (Brésil), le trio Dos Soles (Argentine), Sloobie (jazz contemporain), le duo Lame Vocale consacré aux chants hébraiques avec la chanteuse lyrique Léa Sarfati.

Linley Marthe est un prodige ultradoué qui nous vient de l’Ile Maurice. C’est le bassiste électrique du dernier groupe du regretté maitre de la fusion Joe Zawinul (depuis 2003). Un incroyable virtuose, qui allie une énergie & un groove brûlants avec une intelligence harmonique rare, sans doute héritée de sa connaissance du piano. Comme il  le dit lui même : «  Le bassiste, c’est celui qui harmonise le batteur !!! »

A la batterie, Stéphane Galland s'est précocement révélé comme un musicien d'exception, combinant les spéculations mathématiques à l'improvisation intuitive. Il a  developpé un style très personnel basé sur une maîtrise des rythmes les plus complexes appris au travers de rencontres et de  recherches multiples : les Pygmées de Centrafrique, le maître sénégalais Doudou Ndiaye Rose ou le spécialiste de ragas indiens UK. Sivamaram. Stéphane est surtout connu pour jouer avec le groupe belge Aka Moon. Il a également joué avec Zap Mama, Joe Zawinul, Ozark Henry, Nelson Veras, et Eric Legnini.

Audio

Projets

Songs of Freedom 
Nguyen Le/guitare - Himiko Paganotti / vocal, Romain Labaye / bass, Illya Amar / vibraphone, marimba, Stéphane Galland ou Gergo Borlai / drums

Saiyuki trio 
Nguyen Le / guitare - Mieko Miyazaki / koto - Prabhu Edouard / tablas

Celebrating The Dark Side of The Moon - nouvel album à l'automne 2014
Nguyên Lê with Michael Gibbs & NDR Big Band 

Jimi's back
Nguyen Le / guitar - Himiko Paganotti / vocal, Etienne Mbappe / bass (tbc), Gergo Borlai / drums

New Trio ElectroAcoustic 
Nguyên Lê, gtr, laptop, electronics / Chris Jennings, ac. bass & electronics / Stéphane Edouard, percussions

CréditsAgence Oui