Accueil Artistes Paolo Fresu quintet
Paolo Fresu quintet

Paolo Fresu quintet

Paolo Fresu quintet

Origine : Italie
Territoire : France
Line-up : Paolo Fresu/trompette, Tino Tracanna/sax ténor et soprano, Roberto Cipelli/piano, Attilio Zanchi/conbrebasse, Ettore Fioravanti/batterie
Divers : nouvel album ¡30! en avril 2014 du Paolo Fresu quintet

   

Six ans après Songlines / Night & Blue, le Paolo Fresu Quintet composé d'Ettore Fioravanti, Tino Tracana, Roberto Cipelli et Attilio Zanchi, retournent en studio et enregistrent un nouvel opus qui célèbre 30 ans de collaboration et d'amitié à la scène comme dans la vie.

¡30! orchestre 30 années de vie commune du quintet de Paolo Fresu, à travers treize compositions originales (plus un quatorzième titre bonus disponible digital).

Un album anniversaire donc, au sein duquel chacun des membres qui le compose a souhaité aussi apporter et intégrer le fruit de ses propres expériences personnelles musicales vécues en dehors du quintet, un album qui raconte trente années de vie, d'amitié, de complicité et qui marque indéniablement l'apogée de la maturité du groupe.

Il en résulte un équilibre parfait. Des mélodies qui varient entre polyrythmie, ryhtmes africains et ponctuations de silences caractérisent ce nouvel album de toute beauté où chaque composition a été spécifiquement pensée pour cette formation.

Un album magique à écouter pendant 30 ans. L'album est accompagné d'un livret de 24 pages contenant à la fois de magnifiques illustrations de l'artiste contemporain italien Alessandro Sanna et du photographe Roberto Ciffarelli.


Biographie

“La musique n’est peut-être qu’un jeu, mais elle peut également être bien plus que ça…”

De l’orchestre local aux prestigieuses récompenses internationales, de la campagne sarde aux albums sophistiqués, la découverte du jazz et les milliers de collaborations avec des grands noms, l’amour des choses simples et de Paris… Peu d’artistes sont capables de réunir tant d’éléments au profit d’un tel parcours. Paolo Fresu a réussi cet exploit dans un pays, l’Italie, où, pendant trop longtemps, le jazz a été aussi peu connu que les pièces de Shakespeare et la peinture de Matisse. Où Louis Armstrong a été présenté au public comme une bête de foire dans le cadre improbable du festival de San Remo.

La magie de Paolo Fresu réside essentiellement dans la spontanéité d’un homme qui, comme peu d’autres, est parvenu à retranscrire l’esprit profond de son pays dans le plus libre des arts. A ce stade de la carrière du jazzman, il n’est plus utile d’énumérer tous les disques qu’il a enregistrés ou de recenser ses récompenses et expériences qui l’ont élevé au rang de vedette internationale, et qui incitent tous les mélomanes à aimer sa musique. Dans sa trompette coule la même sève qui a donné du prestige et du glamour à la nouvelle vague du jazz européen.

En ce moment, comme toujours, la carrière de Paolo Fresu est turbulente et passionnée, totalement en phase avec l’état d’esprit de cette icône de créativité et d’adresse. Son actualité est liée à celle de son quintet (avec lequel il collabore étroitement depuis près de vingt-cinq ans), mais également à Devil, son nouveau quartet avec lequel il est prêt à réitérer le succès de “Angel”, le disque qui, il y a dix ans, l’a fait remarquer sur la scène européenne.

Et bien sur, les duos, ces rencontres qu'il affectionne tout particulièrement, comme avec Uri Caine ou encore Ralph Towner.

Audio

Video

Dim lights
Dim lights  

 

 

Galerie

Paolo Fresu quintet
CréditsAgence Oui